Check out the latest posts:

Le Père Noël n’a pas oublié Valerie cette année. Pour célébrer la nouvelle année, Edwin Van Cleef vient nous présenter deux nouveaux titres, ainsi qu’un petit mix fort bien construit. Une bulle de légèreté pop semble avoir, enveloppé son univers… idéal pour faire la fête le soir du réveillon! Merci à tous d’être venus nombreux supporter nos Valerie Party à Paris, Angers et Neuchâtel. C’est donc avec plein d’images, de musiques et de souvenirs fantastiques que Valerie se prépare à vous émerveillez encore plus en 2009.

Santa Claus did not forget Valerie this Christmas. To celebrate the new year, Edwin Van Cleef gives us two new tracks as well as a solid new mix. He brings us a bubble of pop lightness… ideal for a party on New Year’s Eve! Thanks to all who came out to support us at our Valerie Party in Paris, Angers and Neuchâtel. With use of images, our music and a base of fantastic memories we hope that Valerie can amaze you even more in 2009.



Edwin Van Cleef – I Want You



Edwin Van Cleef – Lovin’



Edwin Van Cleef – Space Disco Mix

Playlist:

junkie xl – night pursuit (anoraak remix)
camaros gang – fuera major (tensnake remix)
junior boys fm (tensnake remix)
ozgur can & ags – music in passion
fear of tigers – the rich cry too
moby – ooh yeah (kris menace remix)
fear of tigers – people in my head
edwin van cleef i want you
miami horror – make you mine
cyndi seui – flashback
turboweekend – my name is legion (moulinex remix)
metronomy – heartbreaker (discodeine remix)
loco dice – seeing through shadows
nathan fake – the sky was pink (holden remix)



  1. brian savage on Monday 29, 2008

    yeah!! cleef getting down with tensnake. great mix dude.

  2. Franck on Monday 29, 2008

    Bonne année à vous,
    et que votre 2009 soit aussi florissante que 2008.

  3. Stuart on Monday 29, 2008

    wow! major tunes!

  4. Mr.Softee on Monday 29, 2008

    la vie, aussie en Italie, c’est plus fantastique avec Valerie

  5. RENEA on Monday 29, 2008

    UNA PASADA DE TEMA!!!
    DEJA TODO LO QUE TENGAS EN EL MOMENTO Y VIVE ESTE MOMENTO….JO COMO ME ESTOY PONIENDO…..
    MOOOOLAAAA!!! TIIIOOOOOO!!!
    MOOOOOOOOLAAAAAA…..TIIIIIIIOOOOOO
    GRACIAS *VALERIE* POR ESTOS TEMAZOS

  6. Russ Chimes on Monday 29, 2008

    i love this mix! <3

  7. Anonymous on Monday 29, 2008

    tracklist isnt right.
    after “i want you” theres a song that plays which i’ve heard but cant ID on top of my head just before miami horror’s “make you mine”.

  8. Anonymous on Monday 29, 2008

    je copie colle du vice..désolé..
    mais eux au moins ils ont été taggé dans libé..

    (ca vous pas les boules qu'ils passent au LU?)

    Vous vous souvenez de l'electroclash ? C'était ce genre bâtard qui mêlait "l'esprit punk", les synthés new-wave et toutes les pires idées de la musique électronique. Tout le monde fait semblant de ne pas s'en souvenir mais pourtant, c'était il n'y a pas si longtemps. La vraie disparition de ce type de musique remonte à seulement trois ans, quand le tant attendu deuxième album de Fischerspooner est sorti dans l'indifférence la plus absolue. Depuis, seuls les gens ayant des rapports d'ordre génésique avec des personnes du même sexe continuent à batifoler ironiquement sur cette musique.
    On s'est donc dit que la mort officielle de l'electroclash ne serait prononcée qu'une fois que tous ses codes seraient décryptés. Voilà quelques conseils pour que vous participiez activement à l'éradication totale de cette merde. Créez vous-aussi votre propre groupe electroclash.
    1. Avoir un look tout pourri

    Comme dans tous les styles de musique, le sous-genre electroclash se félicite de son style sans concession et novateur, qui mixe plusieurs écoles pour en faire un truc dégueulasse. Je ne sais même pas par où commencer. Achetez d'abord un tee-shirt faisant une référence explicite à votre activité sexuelle ou à un groupe des années 1980 très marqué sexuellement (prenons au hasard, Frankie Goes To Hollywood). Optez pour un jean neuf mais troué. Faîtes vous ensuite couper les cheveux dans un salon merdique post-Tony & Guy ("y a que des ploucs qui y vont maintenant lol") et, si possible, essayez d'accentuer le plus possible l'effet court sur les côtés/décoiffé en haut. Rajoutez à votre parure un maquillage décomplexé et un dj bag. Ça y est. Vous avez l'air d'une grosse merde diplômée des Beaux-Arts.
    2. En faire des tonnes

    Dans tous vos déplacements, concerts, soirées, afterparties, conférences de presse mix mag, n'hésitez pas à en faire beaucoup plus que la plupart des autres artistes. Allez toujours plus loin dans la grandiloquence, même si plus personne ne se déplace à vos concerts depuis cinq ans. Affirmez au grand jour votre culte pour T.Rex et n'oubliez pas de rajouter que vous adorez aussi Elton John (vous n'êtes pas un de ces "connards prétentieux super pointus quoi, l'ennui"). Il faut de même tenir un discours invariablement super chiant en interview, durant lesquelles vous prononcerez des mots tels que "soupape de sécurité", "électrocambolesque" ou "moustache du bas". Il vous faudra aussi insister sur des idées hautement transgressives du genre "j'en ai rien à foutre d'être hépatique, j'vois pas pourquoi j'continuerai à baiser avec des capotes quoi". En gros, faîtes tout de manière à ce que vos parents aient honte de vous.
    3. Jouer sur la confusion des genres

    Vous allez devoir mettre à profit les pires instincts qui sommeillent en vous, ceux qui ne sont exploités que quand vous voulez faire des blagues lourdes après trois bouteilles de gin. Vous allez devoir vous travestir. Mais en plus, je vous encourage à pousser le vice jusqu'à parler de choses sophistiquées en prenant des intonations aigües et très vite irritantes. Dans le cas des filles, optez pour l'acquisition d'une fausse moustache au rayon second degré des débarras lesbien et n'hésitez pas à favoriser la pousse des poils dans les régions pubiennes, anales et sous les aisselles. Je ne saurais que trop vous conseiller le visionnage de quelques vidéos comme celles de "Ziggy Stardust", les films de Greg Araki et "À armes égales", un drame militaire où Demi Moore joue une légionnaire américaine qui se fait insulter par tous les soldats hommes.
    4. Savoir manier l'hystérie

    La musique électronique des années 2000 étant un genre typiquement féminin (club, mode, photos, seins, chattes), il est bon de maîtriser l'art so grrrly de l'hystérie festive. Suivez les quelques codes de la grande tradition des happening arty/lesbiens/pinard : cris, rires bruyants, poses suggestives, dripping de peinture, slogans incendiaires. Outre l'utilisation de ces méthodes reposant sur des effets sensoriels, ne pas pour autant négliger l'attitude. Essayez d'imaginer votre vie comme un clip porno-softcore de Cindy Lauper circa '85, dans lequel vous joueriez un personnage central à moustache. Comprendre : faîtes votre possible pour finir à poil en buvant un Kir Royal. Ne pas oublier une des conventions fondamentales de l'hystérie contemporaine, à savoir accepter publiquement son complexe Oedipien et sa bisexualité. Si vous êtes une meuf, embrassez "pour rire" vos copines en soirée. Si vous êtes un mec, achetez un skinny jean de couleur violette.

    5. L'humour potache

    Une bonne blague pour chauffer la salle entre deux morceaux catchy ? N'y comptez pas ! À la scène comme à la ville, mettez-vous bien en tête qu'il est désormais hors de question d'être drôle. Votre nouveau rôle de membre d'un groupe second degré vous l'interdit formellement. Mais le genre a pourtant un type d'humour bien spécifique que l'on retrouve dans plusieurs autres scènes musicales cousines : grunge lesbien, country ironique type Nashville Pussy, glam métal de toutes époques. Il repose sur plusieurs fondations solides telles que les slip-fausse bite, les interludes-canulars mettant en scène un chien pédé ou les blagues faisant intervenir des préservatifs gonflés à l'hélium. C'est un croisement ingénieux entre les vannes de cul post-hippie Max Pecas et toutes les peurs sexuelles des gens depuis l'apparition du sida. S'il est difficilement compréhensible pour les non-détenteurs d'une carte étudiante, il est cependant facilement reproductible. Pour cela, veillez à fréquenter le plus souvent possible les apéros dinatoire du 3ème arrondissement suivis des soirées alternatives poposées par Andrea Crews.
    Je viens de me rendre compte avec surprise que je ne vous ai donné aucun conseil en ce qui concerne la musique ou le "matos" electroclash. C'est pas vraiment fait exprès, mais c'est pas vraiment un problème non plus. Si vous ne deviez retenir qu'une recommandation, ce serait celle de vous procurer un synthétiseur analogique, un laptop et un partenaire chanteur.
    Vous allez me dire que c'est un peu facile de se moquer d'une musique mort-vivante qui ne font même plus rire les femmes célibataires de plus de trente ans. J'aurais pu tenter la même chose avec la fidget house ou l'electro-pop venue du froid, mais je crois bien que notre lectorat blogspot.com m'aurait traité de "gros enculé".

  9. Jan on Monday 29, 2008

    Is that pic from “Cobra”?

  10. COLLEGE CAROLE and RUSS on Monday 29, 2008

    Yes, it’s Jane Royal from Buichi Terasawa masterpiece “Space Adventure Cobra” 🙂

  11. Anonymous on Monday 29, 2008

    Question:
    tracklist isnt right.
    after “i want you” theres a song that plays which i’ve heard but cant ID on top of my head just before miami horror’s “make you mine”.

    Answer:
    Xinobi – Day Off (??? mix)

    A+ N1ce Mix, great Job!!”!

  12. Neonized on Monday 29, 2008

    We love edwin!

  13. Kid on Monday 29, 2008

    J'aime énormément ce mix !! WAW .
    Et cette chanson est géniale :
    ozgur can & ags – music in passion

  14. JOEBASSIN on Monday 29, 2008

    merveileuse année valeri sela digne heritere des “valerie” people:lagrange, mairesse, lemercier…

  15. Anonymous on Monday 29, 2008

    .09′ year of the cleef

  16. I wanna be your blog on Monday 29, 2008

    Bonne année!!!
    Pour bien commencer 2009 je t’invite à faire un petit tour sur mon blog.

    A.

    http://icantstopbloggingyou.blogspot.com

  17. Kerri Struggle on Monday 29, 2008

    the song after edwin van cleef – i want you is xinobi – day off, not miami horror

  18. Kinetic form on Monday 29, 2008

    great mix!
    love your blog!

  19. googler on Monday 29, 2008

    I will pass on your article introduced to my other friends, because really good!
    wholesale jewelry

  20. code triche saint row 4 logo on Monday 29, 2008

    Can I simply just say what a relief to find someone who truly understands what they’re
    discussing on the net. You certainly realize how to bring a problem to light and
    make it important. More people must look at this and understand this side of the story.

    I was surprised you are not more popular since you certainly possess the gift.


0